Maladies Inflammatoires et Autoimmunes

Le concept d'inflammation est historiquement décrit comme étant une combinaison de plusieurs symptômes : rougeur, gonflement, augmentation de la température, douleur et état général altéré. Bien que l'inflammation soit perçue comme une gêne, elle constitue une partie importante et naturelle de la réponse de l'organisme face à des menaces intérieures et extérieures. Les symptômes décrits ci-dessus sont causés par des cellules qui assurent la défense de l'organisme contre des agents dangereux.

Nous savons aujourd'hui que les symptômes d'une inflammation sont déclenchés par un certain nombre de circonstances telles que les infections, les blessures, la chirurgie et les réactions allergiques. Les symptômes peuvent être infuencés par une prédisposition génétique et le mode de vie. Parmi les pathologies inflammatoires typiques, il est possible de citer la polyarthrite rhumatoïde, l'angine (infection à streptocoque de la gorge) et l'urticaire, mais également certaines pathologies comme le diabète, l'athérosclérose et l'asthme qui, bien que ne présentant pas de symptômes inflammatoires caractéristiques, ont été identifiées comme possédant des composantes inflammatoires.

L'inflammation est véhiculée par une large gamme de substances solubles de communication cellulaire, appelées les cytokines. De nombreux médicaments anti-inflammatoires actuels visent à cibler spécifiquement les substances nuisibles et leurs effets sans perturber le fonctionnement normal de l'organisme.